⚡ Créatifs dédiés | Projets illimités | À partir de 830€ par mois. En savoir plus

📞 +33 (0) 1 83 64 13 86

Article

Top 10 des contenus indispensables à votre stratégie inbound marketing

Thomas | Bulle Studio

17 octobre 2023

23 novembre 2023

7min

Pour commencer et avant d’aller plus loin, une petite piqûre de rappel s’impose : qu’est-ce que l’Inbound Marketing ?

L’Inbound Marketing est une stratégie qui a le vent en poupe depuis plusieurs années. L’idée d’une telle approche est simple : produire et diffuser du contenu de qualité à destination de son audience cible. L’objectif ? Faire en sorte qu’elle vienne à nous (car séduite par ce que nous avons pu créer). 

Ça, c’est l’idée globale. Et donc vous l’aurez compris, pour y arriver, créer du contenu de qualité est essentiel ! 

Pour vous mettre en selle, voici 10 idées de contenu à produire et à intégrer à votre stratégie d’Inbound Marketing ! 

1. L'étude de cas

L’étude de cas est un excellent moyen pour une marque de démontrer son expertise. Cela permet de rassurer le prospect et de lui permettre de s’identifier. Vous pourrez publier vos études de cas sur votre site web ou vos réseaux sociaux, notamment sur LinkedIn où ce type de contenu est mis en valeur. Il est très important que votre étude de cas soit attrayante (qu’elle soit sous forme d’article ou autre).

À toutes fins utiles, nos graphistes sauront mettre en avant les success-stories de vos clients 😉

EXEMPLE  ETUDE DE CAS :

Meta Business a publié plusieurs études de cas sur son site, dont celle de Ba&sh qui analyse et démontre l’augmentation du chiffre d’affaires de la marque grâce à l’utilisation de la publicité Facebook. Au lieu de promettre des résultats grâce à sa publicité, Facebook choisit ici de les démontrer en s’appuyant sur un exemple. Ce contenu à forte valeur ajoutée correspond donc parfaitement à une logique d’Inbound Marketing.

👉 Voir l’étude de cas Ba&sh

2. L’infographie et la fiche pratique

L’infographie permet de vulgariser une analyse ou résumer un grand nombre d’informations sur un visuel attrayant et court. La fiche pratique porte davantage sur les bonnes pratiques d’utilisation d’un produit ou des conseils.

Ces deux formats, qui sont proches, permettent à une marque de démontrer ses avantages ou bien de donner du contenu explicatif à son audience.

EXEMPLE INFOGRAPHIE :

Nespresso a publié une infographie pour démontrer les avantages d’une pause café au bureau : créer du lien social, régler les conflits, rencontrer l’amour… Accompagnée d’études et de chiffres qui démontrent ces avantages, cette infographie est totalement intégrée dans la stratégie d’Inbound Marketing de Nespresso puisque ici la marque ne vend pas directement son produit (les machines à capsules) mais prouve son utilité indirectement, en évoquant seulement à la fin son produit mais toujours sans discours commercial (pas le prix, pas de détails techniques…) !

👉 Voir l’infographie Nespresso

3. Le livre blanc

Le livre blanc est un grand classique pour les marques : contenu à forte valeur ajoutée, il permet de prouver une certaine crédibilité ainsi que l’expertise de la marque dans son domaine. Le livre blanc fait souvent plus de 10 pages, porte sur des problématiques plus ou moins éloignées du produit/service vendu et est offert à l’internaute en échange de ses coordonnées.

Le contenu doit être informatif, analytique ou explicatif mais jamais commercial. Et n’oubliez pas, le graphisme et l’ésthétique sont indispensables à votre livre blanc… Personne ne lit 50 pages de texte sans images ni couleurs ni schémas.

Toujours à toutes fins utiles, (vous avez vraiment de la chance 😅) nous pouvons rédiger votre livre blanc ainsi que le mettre en page !

EXEMPLE LIVRE BLANC : 

L’agence HubSpot spécialisée dans l’Inbound Marketing et le CMR publie régulièrement des livres blancs, dont celui-ci : L’état de l’inbound marketing en France (2022).

Faisant 54 pages, le rapport est extrêmement complet et contient de nombreuses parties telles que “tendances marketing”, “recherche organique”, “réseaux sociaux”, « marketing de contenu” et autres.

Grâce à la quantité, la qualité et la clarté de son contenu publié, HubSpot est aujourd’hui devenue une référence en termes de pratiques marketing.

👉 Voir le livre blanc de l’agence HubSpot

4. La présentation commerciale

Rendez-vous clients, rendez-vous avec des investisseurs, communiqué de presse… La présentation commerciale doit être parfaite, quel que soit l’enjeu. Elle vous aidera à vendre et à convaincre davantage de prospects, qui deviendront alors potentiellement des clients.

Pensez également aux schémas dans votre présentation ou vos articles ! Ils permettent de clarifier votre propos, aérer votre texte et attirer le lecteur.

PS : C’est quelque chose sur lequel nous pouvons aussi vous aider… dans le respect de votre charte graphique, en y intégrant les plus beaux schémas de la terre (oui au moins tout ça !)

5. Le visuel de marque

Au-delà des photographies et vidéos classiques, les images, montages et animations (souvent à destination des réseaux sociaux) peuvent être très intéressants à exploiter !

Pourquoi ? Pour mettre en avant des produits, pour se différencier, pour dynamiser la page et pouvoir “habiller” un produit pour un thème spécifique (Noël, l’été, Pâques…). Cela permet également de montrer que la marque se soucie de son image.

EXEMPLE VISUEL BRAND CONTENT :

Les deux marques ci-dessous ont toutes les deux adopté une charte visuelle basée sur des montages de leur produit : TBL dans le l’objectif de montrer que leurs produits s’intègrent parfaitement à la vie quotidienne et Oreo pour mettre en avant leur produit.

N’hésitez pas à aller explorer leur compte Instagram pour vous inspirer ! D’ailleurs, la marque de distribution TBL est un de nos clients ; les visuels ont donc été faits par nos graphistes !

                👉 @tbl_quality_brands                                         👉 @oreo

6. La vidéo corporate

La vidéo corporate (ou “institutionnelle”) permet de présenter l’entreprise ainsi que ses valeurs de manière originale et créative.

À l’heure où 86% des consommateurs sont en demande de plus de vidéos (Wyzowl 2020), la vidéo d’entreprise devient un must-have dans votre stratégie de marque. D’une part, elle créera de l’engagement. D’autre part, elle favorisera l’image de votre marque et le taux d’engagement de vos prospects.

EXEMPLE VIDÉO CORPORATE :

Canal + sort chaque année une vidéo corporate pour publier les chiffres de l’entreprise (nombre d’abonnés, nombre de collaborateurs…), les sorties de l’années, les nouveautés…

La vidéo est très dynamique, engageante et permet de montrer l’ampleur de la marque. Vous pouvez également employer un ton plus décalé et humoristique si c’est la ligne éditoriale de votre marque !

 👉 Voir la vidéo corporate Canal + 2022

7. L’interview vidéo et le témoignage client

Que l’on soit côté entreprise ou consommateur, la prise de parole d’un collaborateur ou bien le témoignage d’un client, est un moyen de valoriser votre marque.

La prise de parole sera mise en valeur dans une vidéo de qualité et bien montée (pas de blancs, pas de bégaiement, des images attrayantes…). L’objectif d’interviews est de mettre en avant les valeurs de l’entreprise, la diversité et le sentiment d’appartenance des collaborateurs.

Côté témoignage client, l’objectif est de montrer la satisfaction des consommateurs, pour que les futurs clients puissent s’identifier.

EXEMPLE VIDÉO INTERVIEW :

Afin de briser les clichés du travail à la chaîne, Toyota a publié une vidéo où les salariés s’expriment et apparaissent épanouis, fiers de leur entreprise et pleins d’ambition !

 👉 Voir la vidéo d’interviews collaborateurs Toyota

8. Le tutoriel vidéo

Le tutoriel vidéo est facilement réalisable, ne demande pas beaucoup de préparation et est idéal pour les marques de bricolage, d’appareils électroniques, de meubles, de services… En plus de créer du contenu de marque, cela permet également à l’entreprise de se rapprocher de son audience, grâce au côté “humain” du tutoriel.

EXEMPLE VIDÉO TUTORIEL :

Le leader mondial de l’ameublement Ikéa l’a bien compris ! D’ailleurs, au-delà du tutoriel classique, la marque va plus loin en réalisant des tutoriels chez ses consommateurs ! Quoi de mieux pour montrer qu’elle est proche et à l’écoute de ses clients.

 👉 Voir la vidéo tutoriel d’Ikéa

9. La vidéo courte (Reel, Shorts…)

La vidéo courte fait partie d’un type de contenu que l’on appelle le “snack content”, soit un contenu court, explicite et facile à consommer.

L’intérêt pour ce genre de contenu a explosé ces dernières années, notamment à cause de la baisse de l’attention générale et du manque de temps des internautes.

Par exemple, la vidéo Reel d’Instagram, format de vidéos très courtes (90 secondes) en format portrait et créée pour concurrencer le format Tik Tok, génère 22% d’engagement en plus par rapport aux vidéos classiques (Earthweb data). Le Reel est d’ailleurs devenu un contenu indispensable à votre stratégie d’Inbound Marketing. 

EXEMPLE SNACK CONTENT :

Dans ses Reels, Dior met avant la fabrication de ses produits. Dans ce Reel ci, la marque présente en seulement quelques secondes, le processus de fabrication de son sac, de la maquette jusqu’au produit final.

Images de qualité cinématographique, montage très bien réalisé, inspirez-vous des meilleurs pour atteindre vos propres objectifs !

 👉 Voir le reel Dior

10. L’article de blog

L’article de blog est le contenu rédactionnel par excellence indispensable à l’optimisation de votre référencement naturel (SEO) ! Plus vous aurez de contenu, plus vous remonterez dans les résultats de recherches Google associées à votre activité.

Par ailleurs, les articles de blog permettent de renforcer votre image de marque, en montrant que vous connaissez ce que vous vendez et en prouvant votre expertise.

Alors à votre tour de rédiger des articles sur les tendances, les problématiques actuelles, les réponses aux questions de vos clients (FAQ)…

EXEMPLE ARTICLE BLOG :

Les exemples sont trop nombreux pour n’en citer qu’un ! Mais vous pouvez déjà aller visiter les blogs des réseaux sociaux, qui les alimentent régulièrement.

 👉 Voir le blog de Meta

 👉 Voir le blog de LinkedIn

 👉 Voir le blog de Instagram

Bonnes pratiques 2023

Apprenez-en davantage sur toutes les bonnes pratiques inhérentes à la création de contenu ! 

Tout savoir sur les formats vidéo marketing (et comment choisir les meilleurs pour 2024)

Thomas | Bulle Studio

13 octobre 2023

23 novembre 2023

9min

Qui imagine aujourd’hui faire du marketing sans y intégrer de la vidéo ? Personne !

Ça, vous en êtes très certainement déjà convaincu(e). La vidéo est LE contenu par excellence qui s’est imposé comme un « must have » ces dernières années pour les marques et entreprises en quête de notoriété, d’engagement et de nouvelles opportunités commerciales.

Sous forme de vidéo longue, courte (comme les Reels), interactive ou encore éducative, les formats diffèrent et sont nombreux, à tel point qu’il peut être difficile de s’y retrouver.

Or, il est essentiel de bien les connaître pour les utiliser à bon escient, c’est-à-dire en tenant compte de l’objectif auquel il répond d’une part et du levier de diffusion auquel il est destiné d’autre part (réseaux sociaux, site web, etc.).

C’est ce que nous allons aborder dans cet article. Nous ferons le point sur tous les formats vidéo marketing disponibles en 2023 (avec exemples concrets) et vous expliquerons pour chacun quand et comment les utiliser. Vous n’aurez ainsi plus aucune raison de vous y perdre 😀

Sans plus attendre, entrons dans le vif du sujet ! 🚀

Cet article est mis à jour régulièrement et sera donc amené à évoluer.

Vidéo marketing n°1 : les vidéos de marque

Qu’est-ce qu’une vidéo de marque ?

Parmi tous les formats présentés dans cet article, celui-ci regroupe toutes les vidéos ayant vocation à raconter l’histoire de l’entreprise (ou de la marque).

Bien plus qu’une simple publicité, les vidéos de marque sont utilisées par les entreprises pour narrer leur parcours, exprimer leurs valeurs, illustrer leurs engagements et leurs prises de position sur des sujets ou des causes qui impactent notre société.

Chez Bulle Studio, nous intégrons au sein de cette catégorie les 4 formats vidéo marketing suivants :

  1. Les vidéos Corporate (auxquelles est associé le storytelling vidéo)
  2. Les vidéos de témoignages clients
  3. Les vidéos interview collaborateurs
  4. Les vidéos événementiel (ou aftermovie)

Ils seront tous détaillés dans la rubrique “Exemples” ci-dessous.

Quel est l’intérêt des vidéos de marque en marketing ?

Les vidéos de marque inspirent, engagent et motivent. Elles ont pour objectif de créer une relation pérenne avec leur communauté et leur public (ou audience).

Au-delà de ces aspects, elles contribuent à la notoriété globale de l’entreprise et au renforcement de son image de marque (d’où le nom de ce format…). 

Quels sont les leviers de diffusion appropriés ?

Les réseaux sociaux, avec leur portée significative et leur engagement élevé, est l’un des leviers les plus appropriés pour diffuser ce type de vidéo.

Les sites institutionnels (ceux que l’on appelle aussi corporate) et les e-newsletters le sont également.

Parmi les autres leviers de communication pertinents pour diffuser des vidéos de marque, on peut aussi citer la télévision, dans un format plus restreint (durée plus courte).

Vidéos de marque exemples

Voici quelques exemples de vidéos de marque pour chacune des 4 sous-catégories énoncées.

Les vidéos corporate (et storytelling vidéo)

Storytelling vidéo exemple n°1

Les exemples sont nombreux. On peut citer la vidéo réalisée par Always, utilisée par la marque pour prendre position sur un sujet de société important, celui inhérent aux stéréotypes de genre, et ainsi illustrer les valeurs qu’elle porte au quotidien 👇

Storytelling vidéo exemple n°2

Les vidéos de marque sont également efficaces pour se différencier de la concurrence.

La vidéo de marque « The Man Your Man Could Smell Like » de la marque Old Spice a utilisé l’humour pour se démarquer de ses concurrents dans le secteur des produits de beauté pour hommes.

Cette vidéo a été un énorme succès (près de 100 millions de vues) et a permis à la marque de renforcer sa notoriété 👇

Storytelling vidéo exemple n°3

Pour être efficaces, les vidéos de marque doivent être créatives, engageantes et refléter l’identité et les valeurs de la marque.

La vidéo « Dream Crazy » de Nike a mis en avant son engagement en faveur de l’inclusion et de la diversité en racontant l’histoire de sportifs célèbres et inspirants 👇

Les vidéos témoignage client

En présentant des témoignages de clients satisfaits, les entreprises démontrent leur crédibilité et leur expertise, inspirent la confiance et la fidélité de leurs clients et prospects potentiels.

Ces témoignages vidéo s’inscrivent dans tout ce qui a trait aux recommandations et aux avis, éléments qui ont une importance décisive dans la prise de décision.

Ces vidéos témoignage peuvent prendre différentes formes, allant de l’interview formelle face caméra avec plan fixe au mini reportage avec interview et plans de coupe.

Les vidéos interview collaborateurs

Connaître l’envers du décor, mettre un visage sur ceux qui incarnent au quotidien une marque (et la font vivre), autant d’exemples d’objectifs auxquels les vidéos interview collaborateur peuvent répondre.

Les vidéos événementielles (ou aftermovie)

La vidéo évènementielle ou aftermovie est une rétrospective d’un évènement, que ce soit une conférence, un salon professionnel, un lancement de produit, etc.

Elle permet aux entreprises de partager ce qu’elles ont pu y vivre, de capturer les temps forts pour en faire la promotion par la suite sur l’ensemble de leurs leviers marketing.

Vidéo marketing n°2 : les vidéos éducatives

Qu’est-ce qu’une vidéo éducative ?

Le but premier d’une vidéo dite “éducative” est simple : éduquer ! 😅

Blague à part, vous l’aurez compris, les vidéos éducatives sont conçues pour transmettre un savoir ou une expertise à son audience cible.

Véritable mine d’informations et de connaissances, ce format vidéo marketing peut ainsi être utilisé pour clarifier un concept ou une approche ou encore pour expliquer en détail la manière dont fonctionne un produit ou une solution.

Comme pour la rubrique précédente, nous intégrons chez Bulle Studio les 4 formats vidéo marketing suivants au sein de cette catégorie :

  1. Les tutoriels vidéo
  2. Les vidéos motion design
  3. Les vidéos de démonstration de produits
  4. Les vidéos de formation

Quel est l’intérêt de la vidéo éducative en marketing ?

L’intérêt d’un tel format vidéo réside dans le fait de positionner l’entreprise ou la marque comme une référence dans son domaine tout en apportant de la valeur à son audience.

Cela contribue à renforcer son autorité, sa crédibilité de manière plus globale et la confiance qui lui sera accordée par son public cible.

Vidéo éducative : quels sont les leviers de diffusion appropriés ?

Les plateformes comme Youtube ou Dailymotion sont idéales pour les diffuser, en particulier si elle excède une certaine durée (5 mins et plus).

Les réseaux sociaux ainsi que le site web de l’entreprise peuvent aussi convenir. 

Vidéo éducative exemples

Voici quelques exemples de vidéos éducatives pour chacune des 4 sous-catégories énoncées.

Les tutoriels vidéo

Le premier exemple qui me vient en tête est celui inhérent aux logiciels. Vous êtes novice sur Photoshop et cherchez à animer une illustration ? Adobe vous explique comment faire en moins d’1min30 grâce à un tutoriel vidéo !

Disponible sur leur site web et leur chaîne YouTube, il est une ressource précieuse pour les utilisateurs débutants et avancés.

Tutoriel vidéo exemple n°1👇

Autre exemple, dans un univers totalement différent, avec un tutoriel vidéo maquillage de M·A·C Cosmetics en France. 

Tutoriel vidéo exemple n°2👇

Troisième et dernier exemple de tutoriel vidéo, celui inhérent au guide d’installation, comme le fait Leroy Merlin en France.

Tutoriel vidéo exemple n°3👇

Les vidéos motion design

Il s’agit très certainement de l’un des formats vidéo ayant pris le plus d’ampleur ces dernières années. Tel un dessin animé, il permet de rendre accessible des informations ou des concepts complexes.

Le Fonds Monétaire International (FMI) l’a par exemple récemment utilisé pour récapituler les raisons à l’origine de l’inflation que subissent les pays du globe depuis 2022.

Vidéo motion design exemple👇

Les vidéos de démonstration de produit

Vous commercialisez des vélos d’appartement super sophistiqués. Mais voilà, difficile pour vos clients de s’y retrouver parmi les nombreuses fonctionnalités proposées. De plus, vous savez pertinemment que rares sont ceux qui auront le courage de lire le guide d’utilisation livré avec !

Autre cas de figure, vous êtes un e-commerçant et n’avez de fait pas la possibilité de faire de démonstration à ceux qui vous “rendent visite” avant un achat éventuel.

La solution à tout cela ? La vidéo de démonstration produit !

C’est par exemple ce que fait la marque Vorwerk, avec son produit emblématique, le robot de cuisine Thermomix®. Dans cette vidéo, on assiste au déballage du produit livré, ce qui permet, à défaut de pouvoir le toucher, de le visualiser correctement.

Vidéo démonstration produit exemple👇

Les vidéos de formation (ou capsule formation)

C’est LE format par excellence propre aux vidéos éducatives, celui utilisé pour enseigner et former aussi bien vos prospects que vos clients ou employés.

On en trouve de nombreuses sur Internet et Youtube en particulier. En voici une de Shubham SHARMA sur les bonnes pratiques inhérentes au SEO.

Vidéo formation exemple👇

Vidéo marketing n°3 : la vidéo interactive

Qu’est-ce qu’une vidéo interactive ?

Bien plus qu’un simple contenu vidéo passif, la vidéo interactive est enrichie de fonctionnalités spécifiques, interactives donc en l’occurrence, permettant aux utilisateurs de participer activement pendant sa lecture.

De manière concrète, cela se traduit par des choix de scénario, des quiz, des liens cliquables, ou encore des formulaires intégrés directement dans la vidéo.

Quel est l’intérêt de la vidéo interactive en marketing ?

Le principal avantage de la vidéo interactive réside dans son potentiel d’engagement. Au lieu de “consommer” de manière passive le contenu vidéo lu, l’utilisateur est incité à agir, à effectuer une action donnée.

Trois répercussions positives à cela :

  1. favorise la mémorisation du message diffusé (et de la marque qui en est à l’origine) ;
  2. augmente les chances d’obtenir de la part de l’utilisateur l’action souhaitée (un achat, le fait de laisser ses coordonnées, etc.) ;
  3. permet de collecter des informations sur les préférences et comportements des utilisateurs.

Quels sont les leviers de diffusion appropriés ?

Les plateformes de streaming vidéo comme YouTube et Vimeo offrent des fonctionnalités spécifiques dédiées aux vidéos interactives. La plateforme Wirewax est quant à elle exclusivement dédiée à ce type de contenu vidéo.

Les réseaux sociaux sont également un levier propice à la diffusion de vidéos interactives.

Vidéo interactive exemples

La série Netflix Black Mirror donne la possibilité à ses abonnés de choisir la suite de l’histoire. 

Utilisé par les constructeurs automobiles, le format vidéo interactif peut permettre de découvrir un véhicule directement via un site web, comme ici avec Land Rover et son modèle Evoque.

Alors, on travaille ensemble ?

Réservez un créneau de 30 mins pour un appel de découverte en visio avec Thomas, notre CMO.

Article

Inbound marketing : guide complet pour construire votre stratégie en 6 étapes [avec e-book complet téléchargeable]

Thomas | Bulle Studio

9 octobre 2023

23 novembre 2023

10min

Ça y est, vous en êtes convaincu(e), l’inbound marketing sera la stratégie par excellence grâce à laquelle vous atteindrez vos objectifs business ! Vous en connaissez les grandes lignes, reste maintenant à la mettre en œuvre.

La bonne nouvelle, on vous le confirme pour le constater au quotidien avec nos clients, c’est que vous faites le bon choix. Correctement pensée et déployée, vous obtiendrez des résultats à coup sûr !

Dans cet article, découvrez les 6 étapes à suivre pour construire puis déployer de manière efficace et progressive votre stratégie d’inbound marketing. Let’s go 🚀

Étape n°1 | Identification et description de votre Buyer Persona : un pré-requis indispensable à la bonne définition de votre stratégie inbound marketing

Pour atteindre sa cible, encore faut-il la connaître et la comprendre.

Cette première étape consiste à en apprendre davantage sur ceux dont les besoins correspondent aux produits et services proposés. Il s’agit d’identifier leurs comportements, leurs habitudes et leurs attentes de manière plus globale, pour ensuite être capable d’établir un ou plusieurs profil(s) type. C’est ce qui, entre autres, permettra de faire le bon choix dans les prochaines étapes. 

Impliquer dans sa démarche des services ou départements autres que le sien comme le Service Clients ou le Service Commercial peut s’avérer bénéfique. La plupart du temps, nous en savons déjà beaucoup sur eux et avons sous la main la quasi-totalité des informations requises pour mener à bien ce type d’exercice.

Pour vous aider dans cette démarche, consultez notre article dédié à la définition des personas (avec template de fiche Buyer Persona à télécharger puis à compléter).

Étape n°2 | Définition et modélisation du parcours d’achat de votre Buyer Persona et points de contact associés

A cette étape vous devez avoir en tête le processus de prise de décision le plus couramment utilisé, celui qui s’appuie sur les 4 étapes suivantes (un achat impliquant de fait une décision) : 

Etape #1 : Prise de conscience et identification des solutions envisageables. 

Etape #2 : Considération du besoin / rassemblement des informations pertinentes [on peut se permettre d’être plus technique] Fonctionnalités, avantages et inconvénients, qualité, prix
 
Etape #3 : Evaluation des informations récoltées et étude des solutions envisageables et alternatives associées [cherche à en savoir davantage sur les solutions identifiées]
 
Etape #4 : Prise de décision / passage à l’action [confiance, risque => va chercher à etre rassurer]

A chacune de ces étapes, votre client cible va chercher à collecter un maximum d’informations et à en apprendre davantage sur la problématique qu’il rencontre. Partant de ce principe, l’objectif va être de se positionner tout au long de ce processus, sur chacune de ces 4 étapes, de manière adaptée, en fournissant des éléments de réponses aux questions qu’il se pose, grâce à un contenu vidéo, visuel et rédactionnel de qualité.

Voici, pour chacune d’elle, les formats de contenu conseillés : 

Pour vous “positionner” et rendre ainsi visible votre contenu, vous vous appuierez sur des outils ou des leviers de communication, ceux que vous connaissez déjà tous : réseaux sociaux, Search, référencement naturel (SEO), etc. Ces outils ou leviers sont ce que l’on appelle, dans le cadre de cette démarche, les points de contact.

Ils seront à définir en fonction des habitudes et comportements de votre clientèle cible.

Exemple : si le premier réflexe de votre buyer persona, en étape n°1, est d’effectuer une recherche sur un moteur de recherches comme Google ou Qwant, il faudra par exemple faire en sorte d’être correctement référencé et ainsi miser sur le SEO.

A noter

A noter que pour obtenir des résultats, nous considérons que l’approche décrite doit
être appréhendée de manière holistique, c’est-à-dire reposer sur plusieurs leviers qui
grâce à leur complémentarité donneront les résultats escomptés.

Étape n°3 | Définition d’une stratégie éditoriale adaptée au parcours client.

En Inbound Marketing, vous l’aurez compris, le contenu visuel et texte est absolument essentiel. Avant de passer à l’étape “production”, vous devez définir votre ligne éditoriale, autrement dit celle qui oriente la manière dont vos contenus seront créés. Pour ce faire, voici les 4 éléments à prendre en considération :

Il s’agit de la manière dont vous allez vous exprimer et présenter votre contenu visuel et texte. Formel (ou “corporate” comme peuvent dire certains), familier, “décalé”, “friendly”, etc. Il impactera directement la rédaction et la création de votre contenu par le choix des mots et des expressions aussi bien que des couleurs et de la typographie. Il s’agit d’utiliser le plus approprié pour communiquer avec votre audience en reprenant les codes et usages de cette dernière.

De quoi allez-vous parler ? Quels vont être les thèmes et sujets abordés. L’idée c’est de trouver un thème conducteur, auquel se fier, et s’y tenir. Le risque, c’est de partir dans tous les sens. Ce que nous constatons, c’est que nous avons généralement beaucoup de choses à dire. Tout dire est de fait délicat. Il convient donc d’identifier les quelques thèmes porteurs corrélés à nos objectifs et les traiter à fond en utilisant tous les formats à notre disposition.

Nous sommes là pour susciter l’intérêt de notre audience. Et pour se rendre visible dans un contexte de surexposition publicitaire, mieux vaut se focaliser sur un thème en particulier et le faire à fond que vouloir tout traiter pour d’une part se laisser dépasser et d’autre part ne rien en tirer de concret et bénéfique.

Le ou les thème(s) abordé(s) devront bien évidemment l’être sous des angles différents en fonction de l’étape de votre tunnel de conversion à laquelle il a vocation à être diffusé (TOFU – MOFU – BOFU)

C’est une question que nos clients nous posent souvent. A quel rythme doit-on publier ?

Au-delà du fait que cela dépend de votre objectif, du levier utilisé et des ressources dont vous disposez, chez Bulle Studio nous partons du principe que le “qualitatif” doit être privilégié au détriment du “quantitatif”. Et non l’inverse. On en revient toujours au même point : on ne peut plus se permettre de survoler un sujet dans un contexte où nous sommes tous, lassés des contenus superficiels, qui traitent “dans les grandes lignes” les réponses aux questions que nous nous posons. Alors faisons moins, mais mieux (= plus approfondi).

Exemple de fréquence de publication :

  • LinkedIn : 1 à 2 publications par semaine
  • Facebook : 2 à 3 publications par semaine
  • Blog d’un site web : 2 articles / mois dont un de plus de 2 000 mots.

Les formats sont multiples (photos, vidéo, liens), qu’il s’agisse de contenu print ou web. Pour le définir, il conviendra de tenir compte du levier de diffusion choisi et des bonnes pratiques associées.

Sur les réseaux sociaux par exemple, la vidéo bat son plein. Sous forme de mini série de vidéos mises en ligne à intervalle régulier ou sous forme de vidéo rétrospective supérieure à 1 min 30 par exemple, il s’agit aujourd’hui d’un “must have” de votre stratégie éditoriale.

Photos, vidéos, visuel figé, infographie, etc. Vous les connaissez, nous nous attarderons pas plus là-dessus.

Ce que nous faisons pour nos
clients

Si vous souhaitez en savoir davantage sur les formats que nous travaillons et ce que cela peut donner de manière concrète chez nos clients, rendez-vous sur notre page “Nos réalisations”.

Étape n°4 | Production des contenus

Être créatif et avoir plein d’idées c’est super. Au risque parfois de se perdre et de voir son projet tomber aux oubliettes. Pour éviter cela et obtenir un contenu à la hauteur de vos attentes et de vos objectifs, nous vous conseillons de suivre les 5 étapes suivantes (en partant du principe que les trois précédentes ont été respectées) :

Etape #1 | Réflexion & Moodboard (planche d’idées / de tendances)

Réflexion et conseils inhérents à la création de votre contenu visuel (livre blanc etc), vidéo ou rédactionnel. Définition du concept graphique / thème visuel et création d’un moodboard (planche de tendance) intégrant les éléments suivants : typographie, couleurs, images et pictogrammes (selon projet).

Pour un projet vidéo, c’est à cette étape que nous analyserons et ferons le point sur le script fourni par le client.

Etape #2 | Wireframe / Storyboard

En fonction du type de contenu souhaité, définition des éléments à faire figurer sur chaque modèle de page et création des wireframes associés (= schéma / « croquis » permettant de définir les espaces titre, texte, photo, etc. de manière ergonomique).

Pour un projet vidéo, rédaction du storyboard avec détail des séquences, éléments graphiques éventuels à intégrer, animations et transitions.

Etape #3 | Design / Montage

  • Contenu visuel : création / design de l’ensemble des pages selon éléments des étapes 1 & 2.
  • Contenu vidéo : production, autrement dit animation des éléments vidéos et visuels créés.

Etape #4 | Intégration des contenus

Intégration des contenus texte et visuel, la plupart du temps fournis directement par le client.

Pour un projet vidéo, cette étape sera dédiée au sound design, c’est-à-dire à l’ajout et à la configuration de la musique, effets sonores éventuels et voix off.

Etape #5 | Finalisation & Livraison

Finalisation / prise en compte des derniers ajustements. Livraison aux formats souhaités

Besoin d’aide pour la production de vos contenus créatifs ?

Prenez contact avec l’un de nos experts dès maintenant. 

Étape n°5 | Diffusion et promotion des contenus créés

Les contenus ainsi créés seront ensuite mis en ligne (autrement dit “diffusés”) via les différents leviers de communication digitale qui existent à l’heure actuelle. Parmi ces derniers, les plus couramment utilisés sont :

  • Les réseaux sociaux 

LinkedIn, TikTok, Facebook, Instagram, Threads, autant de réseaux sociaux qui vous permettront de diffuser vos contenus vidéos et visuels de manière ciblée. Pour ce faire, il suffit de disposer d’un compte ou d’une Page Entreprise et d’un compte publicitaire.

Conseil

Si vous n’êtes pas en mesure de produire suffisamment de contenu pour alimenter l’ensemble de vos réseaux sociaux, mettez l’emphase sur un seul (le plus pertinent) et faites-le à fond (c’est-à-dire de manière régulière et qualitative).

  • Site web & Blog 

Votre site web est le levier par excellence de diffusion de votre contenu. Un site web n’est que contenu : photo, vidéo, texte, infographie… Le contenu, sa qualité et sa fréquence de publication / mise à jour est d’ailleurs l’un des critères majeurs pour un bon référencement naturel (SEO). 

  • Emailing 

L’emailing, qu’il s’agisse d’un email commercial (du type cold email) ou de fidélisation (du type e-newsletter) permet de rendre visible son contenu auprès de son audience cible. Une nouvelle vidéo ? Intégrez-la à votre e-newsletter mensuelle. Un nouveau livre blanc détaillant les bonnes pratiques de votre activité ? Mettez-le en pièce jointe d’un email commercial ! 

Vous vous posez des questions sur tout ce que nous venons d'évoquer ?

Obtenez les réponses aux questions que vous vous posez lors d’un call de 30 min avec l’un de nos experts en Inbound Marketing (100% gratuit)

Étape n°6 | Analyse des résultats et optimisation

A cette étape, il ne vous restera plus qu’à faire le bilan des actions menées et choix effectués en amont grâce aux données récoltées lors de vos campagnes. Ayez recours à l’A/B testing, testez sans cesse et faites les ajustements nécessaires pour être en mesure de créer la “campagne Inbound Marketing parfaite” capable de répondre aux objectifs que vous vous êtes fixés ! 

A noter

A noter que l’Inbound Marketing est une méthodologie qui demande un investissement constant et qui donne des résultats à moyen-long terme.

Prêt(e) à déployer votre stratégie d'inbound marketing ?

L’enjeu d’une telle approche réside in fine dans la capacité du décideur marketing, à la déployer de manière optimale, dans le respect des différentes étapes que cela implique, en s’assurant au préalable de disposer de l’expertise et des ressources, tant humaines que financières, requises pour aller jusqu’au bout. Nos équipes peuvent vous y aider 👇

Bulle Studio, votre Content Factory en full remote depuis l’île Maurice.

La création de contenu est l’un des principaux facteurs clefs de succès d’une stratégie inbound marketing réussie. L’enjeu majeur est donc de parvenir à en produire en respectant les 3 éléments suivants :

  • Qualité : doit intéresser votre lecteur et répondre à ses attentes
  • Régularité : il ne s’agit pas de s’y mettre à fond sur une période donnée pour lever le pied ensuite. Au contraire, il s’agit de réussir à en produire en quantité suffisante, de manière récurrente.
  • Durée : tenir le rythme dans le temps, sans discontinuité

Parlez-en avec l’un de nos experts en prenant rendez-vous ici dès maintenant (lien vers page contact) 

Vous êtes pressé. Enregistrez ce
document au format PDF.

Vous en avez assez de faire défiler de longues pages. Téléchargez une version PDF pour pouvoir lire facilement hors ligne et partager avec vos amis.

Plus d'articles

Article

Content Factory : tout ce que vous devez savoir pour produire du contenu de qualité à un rythme soutenu en 2023

Thomas | Bulle Studio

20 septembre 2023

23 novembre 2023

8min

Capter l’attention de son cœur de cible requiert en 2023 cinq fois plus de contenu qu’il y a 10 ans. Ainsi, produire du contenu de qualité à un rythme soutenu est un défi auquel de nombreuses entreprises sont confrontées. Dans un tel contexte, une question émerge : comment de manière concrète faire en sorte d’y parvenir ?

Parmi les modes d’organisation les plus à même d’y contribuer, il en est un qui a le vent en poupe, celui dit de “Content Factory”. Tour d’horizon d’une structure à l’efficacité redoutable !

Qu’est-ce qu’une Content Factory ?

Définition de la notion de Content Factory ou “usine à contenu”

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une “usine à contenu” dont la vocation première est de centraliser et d’organiser la production des contenus pour en faciliter la création et la diffusion. Elle est ainsi constituée d’une ou plusieurs équipes de professionnels qualifiés (graphistes, monteurs vidéo, chefs de projet, etc.), qui, grâce à leur complémentarité et des process bien ficelés, sont capables de produire du contenu de qualité en quantité, à un rythme soutenu.

Genèse et objectifs premiers d’une Content Factory

En France, les premières content factory “officielles” dateraient de 2017, avec notamment celle du groupe Publicis, Prodigious.

Il s’agit donc d’un concept relativement récent qui s’inscrit dans la continuité des évolutions qu’a pu connaître le marketing et la communication ces dernières années, en particulier celles inhérentes à l’avènement du Content Marketing et de l’Inbound Marketing de manière plus globale.

Compétences et périmètre d’intervention d’une Content Factory

La compétence première d’une Content Factory est la production de contenu visuel, vidéo et rédactionnel. A cela peut s’ajouter, en fonction de la manière dont elle est structurée, les dimensions “réflexion” et “diffusion”.

Quels types de contenu produire grâce à une Content Factory ?

Tous les types de contenus créatifs sont concernés et peuvent être produits par une Content Factory. Ils sont généralement classés en 3 catégories :

  • Le contenu visuel (ou graphique) : visuels pour les réseaux sociaux, livre blanc, infographie, étude de cas, flyer, brochure, présentation commerciale, etc.
  • Le contenu vidéo : vidéo Corporate, Interview vidéo, Snack Content (pour les réseaux sociaux), etc. 
  • Le contenu rédactionnel (ou texte) : articles de blog, livre blanc, fiche produit, etc.

A qui sont destinées les Content Factory ?

Les Content Factory sont destinées à tous ceux qui estiment que la création de contenu peut contribuer à l’atteinte de leurs objectifs business, PME, ETI et grands comptes, quels que soient leurs effectifs et leur secteur d’activité.

Au sein même de ces entreprises, cela peut ainsi concerner tous les services ou départements, quels qu’ils soient.

Prenons par exemple le département commercial d’une PME du secteur industriel en France, ayant pour objectifs :

  • d’améliorer leur taux de transformation sur lead (c’est-à-dire le fait de transformer en client quelqu’un ayant manifesté un intérêt pour leur service ou produit)
  • de réduire leur taux d’attrition (part de clients “perdus”)

De manière concrète, pour les atteindre, cela peut se traduire par la création de contenu visuel et vidéo ayant vocation à convaincre le prospect que leur solution est la meilleure. Idem pour la dimension “fidélisation” inhérente à la baisse du taux d’attrition. 

On peut ainsi imaginer créer une infographie animée comparant les solutions existantes ou encore un cas client vantant les bénéfices inhérents à l’utilisation de leur solution. Autant d’exemples de contenus créatifs qu’une Content Factory est en capacité de de produire.

A noter

Une Content Factory n’est pas exclusivement réservée aux marketeurs et communiquants comme on peut avoir tendance à le penser.

Comment s'organise une Content Factory ?

Une Content Factory est constituée de personnels qualifiés, tous experts dans leurs domaines. Pour en assurer le bon fonctionnement, les métiers et fonctions suivants y sont la plupart du temps intégrés :

Le chef de projet occupe une fonction clef, essentielle au bon déroulement des projets qui lui sont confiés. Généralement en contact direct avec le client (ou la direction de son entreprise dans le cas d’une Content Factory internalisée), il coordonne de manière complète le travail fourni par l’équipe “Production” et l’équipe “Diffusion”, à partir d’un brief ou cahier des charges, dans le respect des deadlines fixées.

L’équipe dite “production” intègre un ou plusieurs graphiste(s), monteur(s) vidéo et webdesigner(s).

Graphiste

Son travail consiste à créer et concevoir des éléments visuels (ou graphiques), pour tous les supports de communication, print ou digitaux (réseaux sociaux, site web, affiches, flyers, etc.). C’est l’expert Adobe Illustrator, Photoshop ou encore InDesign (et Canva ? 🫢)

Web designer
C’est celui ou celle pour qui Adobe XD et Figma n’ont aucun secret ! Il conçoit les maquettes de sites web, du design à l’ergonomie. Il les adapte aux différents formats de lecture (mobile, tablette, ordinateur) pour garantir à son utilisateur une expérience optimale.

Monteur vidéo
Une fois vos rushs vidéo en poche, direction le montage (ou phase dite de post-production) ! C’est grâce à lui que vous obtiendrez la vidéo de votre choix dans le format souhaité : snack content, vidéo institutionnelle, vidéo interview…

Rédacteur
Le texte est omniprésent : réseaux sociaux, livre blanc, infographie… tous les supports intègrent du texte. Qu’il convient bien évidemment de penser et de rédiger. C’est le rôle du rédacteur, dans le respect de la ligne éditoriale définie en amont.

Correcteur / relecteur
Personne n’est à l’abri d’une coquille, invisible parfois aux yeux du rédacteur. Disposer d’un avis externe, “neuf” permet de les éviter et de disposer d’un texte sans faute ni tournure de phrase alambiquée

Une fois le contenu créé, il convient de le diffuser. C’est à cette étape que l’équipe “Diffusion” prend le relais. Pour ce faire, des profils aux compétences à la fois variées et complémentaires sont indispensables. SEO Specialist, Community Manager, Social Media Manager (SMO), Traffic Manager… tous y ont leur place.

A noter

La Content Factory, telle que décrite dans cet article, peut être internalisée ou externalisée. Ici, l’emphase est mise sur le modèle de Content Factory externalisée. 

Process & fonctionnement d’une Content Factory

Comme nous venons de le voir, une Content Factory, c’est avant tout une équipe d’experts aux profils complémentaires, capable de produire du contenu de qualité à un rythme soutenu.

Au-delà de cet aspect-là, son bon fonctionnement repose sur une organisation rigoureuse, pour chaque étape définie, de la prise de brief à la livraison (ou de la stratégie à la diffusion en fonction de son périmètre d’intervention).

Pour ce faire, il s’appuie sur des processus (“process”) clairs et des outils (Asana, Trello, Jira, Monday, etc.) utilisés pour structurer le flux de travail et ainsi faciliter la création et la diffusion de contenus à grande échelle.

Voici un aperçu des 5 étapes suivies par les équipes de Bulle Studio dans ce cadre-là : (schéma à venir). 

Quels sont les intérêts d’une Content Factory pour une entreprise ?

En France, la popularité des Content Factory n’a eu de cesse de croître ces dernières années, en particulier parce qu’elles offrent une solution adaptée et rentable pour produire et diffuser des contenus print et digitaux. 

C’est l’un des avantages, souvent cités, de l’externalisation dans sa globalité : un gain de temps significatif, sur des tâches souvent chronophages (réflexion, conception, livraison), dans un contexte où les échéances peuvent être serrées et où il convient de produire toujours plus de contenu, permettant ainsi de rester focaliser sur son cœur de métier.

Faire face à la fluctuation des demandes peut s’avérer délicat. Cela requiert une organisation capable d’absorber des périodes d’activité intense vs. des périodes plus “calmes”. La Content Factory, grâce à son agilité et son fonctionnement, le permet. Finis les coups de stress à l’approche d’événements majeurs (soldes, salons, campagnes commerciales, etc.) !

Dans une Content Factory externalisée, la création de votre contenu sera confiée à une équipe de spécialistes, rodés à la gestion de projets créatifs, et bénéficiant d’une expérience à la fois significative et variée. Vous pourrez ainsi compter sur leur savoir-faire pour obtenir un contenu de haute qualité, corrélé aux attentes de votre audience cible, dans les temps impartis.

Au-delà de cet aspect, la force d’une Content Factory réside dans sa capacité à constituer une équipe pluridisciplinaire où collaborent des graphistes, des chefs de projet, des monteurs vidéo, des photographes… autrement dit toutes les compétences nécessaires pour produire du contenu de qualité en quantité, de manière pérenne et récurrente.

Achat d’équipements coûteux (ordinateurs, matériels vidéo, licences de logiciels), recrutement de personnels qualifiés, définition des process adaptés, onboarding et formation des nouveaux arrivants… Créer une Content Factory peut rapidement s’avérer long et onéreux. Confier la création de son contenu à une agence experte peut ainsi permettre de réaliser des économies substantielles.

Content Factory, must-have 2024 ?

Oui, sans aucun doute ! Car les points de contact avec son audience cible et consommateurs potentiels ont considérablement augmenté ces dernières années, que l’on consomme du contenu sans cesse à tel point qu’il est essentiel, en tant qu’entreprise, d’être en capacité d’en produire pour se rendre visible et tout simplement exister.

Cela impose de pouvoir le faire dans la durée, à un rythme soutenu (voir à flux tendu), en maintenant un haut niveau de qualité (au risque de voir son contenu noyé dans la masse dans le cas contraire).

Pour cela, la solution la mieux adaptée est clair, celle inhérente à une Content Factory ! Vous savez ce qu’il vous reste à faire (et nous pouvons vous y aider).

Alors, on travaille ensemble ?

Réservez un créneau de 30 mins pour un appel de découverte en visio avec Thomas, notre CMO.

Plus d'articles